#Paris Exposition “COEXIST”

En commémoration des grandes marches républicaines de janvier 2015, l’Institut du monde arabe accueille Combo, street artist engagé.

image

 

En janvier dernier déjà, Combo avait donné rendez-vous aux Parisiens devant l’IMA afin de diffuser des centaines d’affiches portant le mot « Coexist » et prônant la paix et la tolérance entre les religions. Cette campagne s’inspirait de celle de l’artiste polonais Piotr Mlodozeniec, lancée en 2001 à Jérusalem. A la clé, une même volonté de résistance populaire et pacifique au joug de l’extrémisme religieux.

image

 

L’exposition présentée à l’IMA poursuit ce dialogue. En confrontant les images ou en les détournant, Combo interroge le spectateur sur des idées reçues qui mettent en péril le « vivre ensemble » et enveniment le débat sur la laïcité.

image

 

image

 

Peinture, dessin, photographie et installation constituent la matière de cette manifestation qui se déroulera également hors les murs : dans la rue, ainsi que dans l’atelier de l’artiste qui sera pour la première fois ouvert au public.

Linda N’Guyen, commissaire de l’exposition.

http://www.imarabe.org/exposition/coexist

image

#Paris Biennale des photographes du monde arabe contemporain

On est allées voir la première édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain et çà vaut le détour !

>12346867_994390660602963_582435756_n

 

Développée sur deux musées, l’Institut du Monde Arabe et la Maison Européenne de la Photographie, la biennale réussie à conjuguer plusieurs points de vue celui de la société arabe en tant que collectivité, celui de l’individu arabe dans cette collectivité mais aussi celui des occidentaux, en invitant plusieurs européens à parler à travers leurs photographies de leurs visions du monde arabe et de ses mutations.

12312230_994390250603004_613908043_n

 

ill-nabil-boutros-les-egyptiens-2010-2011y

Dans cette exposition, très peu des artistes proposés sont reconnus au niveau international, ce qui laisse plus de place au message.

Hicham Gardaf, Un couple regardant la mer au crépuscule

 

55ed9727cb31a

 

12346849_994393173936045_1386641569_n
12312241_994393050602724_679945680_n

Coup de coeur pour la série « Les Naufragés » de Samuel Gratacap dont la scénographie se marie parfaitement avec l’architecture extérieure de l’institut arabe, mais également Daoud Aoulad Siyad,dont les photographies ressemblent à une version orientalisée des clichées d’Henri Cartier Bresson.

12348411_994393337269362_1784810722_n

12319670_994393543936008_844526198_n

Ouvert jusqu’au 17 janvier 2016.Plus d’informations ici —> http://biennalephotomondearabe.com/

12336281_994393253936037_1285694981_n